dam Image
MODIFICATION DES MÉTHODES D’ESSAI RÉGLEMENTAIRES POUR LA MESURE DE LA CONSOMMATION, DES ÉMISSIONS ET DES GAZ POLLUANTS.

PLUS DE RÉALISME. MOINS D’AMBIGUÏTÉ.

En 1992, le New European Driving Cycle (NEDC – nouveau cycle européen de conduite) était introduit. Cette procédure est depuis utilisée pour déterminer les chiffres de consommation de carburant et d’émissions des véhicules. Cependant, les conditions de ces tests en laboratoire présentent des inconvénients en termes de réalisme des chiffres.

C’est pour cela qu’un nouveau cycle de conduite baptisé Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure (WLTP – procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers) remplacera le cycle NEDC à partir de septembre 2018.

Ce test en laboratoire sera complété par un test d’émissions mesurant la quantité de gaz polluants rejetés directement sur la route : Real Drive Emissions (RDE – émissions en conduite réelle).

Les nouvelles procédures d’essai permettront à l’avenir aux consommateurs de mieux évaluer la consommation de carburant et les émissions de leur véhicule.

DE NEDC À WLTP.

DES CHIFFRES DE CONSOMMATION ET D’ÉMISSIONS PLUS RÉALISTES GRACE À DES CONDITIONS DE TEST PLUS PROCHES DE LA RÉALITÉ.

La nouvelle procédure WLTP est basée sur des conditions d’essai se rapprochant des circonstances réelles, ce qui signifie que les valeurs mesurées seront également plus en phase avec la réalité. Les modifications incluent des conditions d’essai redéfinies et nettement plus strictes, des vitesses plus élevées ainsi qu’une durée de test sensiblement allongée (30 minutes au lieu de 20).

Pour estimer plus précisément les émissions de CO2, la nouvelle procédure de test prend non seulement en compte les équipements de série comme auparavant mais aussi tous les équipements optionnels du véhicule. Il en résulte deux chiffres pour chaque type de véhicule : les consommations normalisées minimale et maximale en fonction de l’aérodynamique, du poids et de la résistance au roulement. La procédure WLTP vous permettra à l’avenir de mieux évaluer la consommation et les émissions de CO2 d’un véhicule. En cas de configuration spécifique du véhicule, la valeur normalisée individuelle sera indiquée directement. Malgré cette grande précision, des écarts sont bien entendu possibles dans le cadre de cette procédure d’essai. La consommation et les émissions de CO2 réelles continuent à dépendre des différentes conditions de topographie, du climat et du style de conduite personnel. Les conditions de circulation, la charge transportée et l’utilisation de systèmes comme la climatisation peuvent également influer sur la consommation d’un véhicule. Une chose est sûre : les conditions d’essai sont plus réalistes qu’auparavant, ce qui signifie que l’on peut s'attendre, sur le papier, à des chiffres de consommation et d’émissions de CO2 plus élevées et des autonomies moindres pour les véhicules électriques. Cela n’aura cependant aucun effet négatif sur la consommation de carburant ou l’autonomie réelles. BMW Group cherche par ailleurs constamment à développer de nouvelles technologies contribuant à optimiser la consommation et l’autonomie.

MINI prépare déjà la transition vers la nouvelle procédure de test et adapte progressivement sa gamme de produits avec de nouveaux modèles, de nouvelles versions de motorisations ou des révisions techniques. L’ensemble des véhicules de la flotte BMW Group seront ainsi conformes à tout moment au cadre législatif en vigueur.

À partir de septembre 2017, la procédure WLTP sera obligatoire pour toutes les nouvelles homologations. Le législateur spécifie cependant que les valeurs mesurées selon la procédure WLTP seront dans un premier temps converties en valeurs NEDC et communiquées en tant que telles. La Commission européenne a développé à cette fin un procédé de corrélation auquel tous les constructeurs automobiles devront se conformer. Cette phase a pour but de simplifier la transition. Sa durée dépendra des législations nationales respectives et variera donc d’un marché à l’autre.


À partir de septembre 2018, tous les constructeurs seront obligés d’effectuer leurs essais en conformité avec la procédure WLTP pour les véhicules vendus dans l’UE ainsi qu’en Suisse, en Turquie, en Norvège, au Liechtenstein, en Israël et en Irlande.

D’ici décembre 2020, tous les pays ayant adopté la législation européenne devront indiquer les chiffres WLTP pour tous les véhicules.

« Le nouveau test garantira que les mesures effectuées en laboratoire reflètent mieux les performances sur route d’une voiture. » *
     

Association des constructeurs européens d’automobiles

 

WLTP : EN UN COUP D’ŒIL.

Pour en savoir plus sur le passage à la procédure WLTP.

COMPARAISON ENTRE WLTP ET NEDC.

Différences spécifiques entres les ancienne et nouvelle procédures d’essai.

Procédure d’essai
NEDC
WLTP
Durée du test
20 m
30 m
Distance du test
11 km
23,5 km
Temps d’immobilisation
25 %
13 %
Phases de test
Cycle urbain/extra-urbain, (mixte)
Vitesse faible, moyenne, élevée, très élevée, (mixte) ; (plus « City » pour véhicules électriques et hybrides rechargeables)
Vitesse
Moyenne : 34 km/h Maximale :120 km/h Moyenne : 46,6 km/h Maximale : 131 km/h
Température de démarrage
20–30° C Démarrage à froid 14° C (testé à 23° C corrigé à 14° C) Démarrage à froid
Équipements optionnels
Non pris en compte
Tous les équipements optionnels sont pris en compte pour leur influence en termes d’aérodynamique, de poids et de résistance au roulement.

ÉMISSIONS EN CONDUITE RÉELLE.

RÉDUCTION DES ÉMISSIONS POLLUANTES SUR LA ROUTE.

En plus de la procédure WLTP, tous les constructeurs automobiles devront également se soumettre à la procédure RDE (émissions en conduite réelle) à partir de septembre 2018 dans l’UE, en Suisse, en Turquie, en Norvège, au Liechtenstein, en Israël et en Irlande. Au cours de ces tests RDE, les émissions polluantes telles que les particules et les oxydes d’azote (NOx) sont mesurées directement sur la route. Cette méthode détermine les chiffres d’émissions moyennes probables en conduite quotidienne.

Afin de réduire encore les valeurs d’émissions polluantes, MINI emploie diverses technologies pour diminuer les gaz d’échappement de ses modèles.

Les mesures BMW BluePerformance, par exemple, réduisent les émissions d’oxyde d’azote des moteurs Diesel. MINI installe des dispositifs comme le catalyseur piège à NOx afin de réduire les émissions d’oxydes d’azote. De plus, et suivant le modèle, la réduction catalytique sélective (SCR) avec AdBlue® – une solution d’urée – transforme jusqu’à 90 % des oxydes d’azote en vapeur d’eau ou en azote inoffensif.

BMW est le premier constructeur à avoir associé le catalyseur piège à NOx au catalyseur SCR dans la production en grande série.

Depuis 2006, les modèles Diesel sont également équipés de série de filtres à particules afin de réduire les émissions de particules. Des filtres à particules spéciaux sont également progressivement introduits sur les modèles essence.

MINI est ainsi en mesure de satisfaire aux valeurs limites strictes de la norme d’émissions Euro 6c, obligatoire pour tous les véhicules neufs à partir de septembre 2018. La norme d’émissions Euro 6c prescrit des valeurs limites de particules plus basses que celles d’Euro 6b pour les véhicules à moteur essence. Les mêmes limites sont appliquées aux moteurs Diesel à l’intérieur du cycle pour EU6b et EU6c.

NORME EUROPÉENNE D’ÉMISSIONS.

dam Image

DES CHIFFRES EN BAISSE. UN DÉFI GRANDISSANT.

La norme européenne d’émissions définit les limites réglementaires en termes d’émissions polluantes telles que les oxydes d’azote et les particules dans l’UE. Les limites varient en fonction du moteur et du type de véhicule. Ces limites sont constamment abaissées au profit de la protection climatique et de la qualité de l’air. Cela confronte les constructeurs automobiles à de nouveaux défis.

RDE : la nouvelle procédure d’essai en bref

Pour en savoir plus sur la nouvelle procédure de mesure des émissions polluantes.

VOS QUESTIONS. NOS RÉPONSES.

QU’EST-CE QUE LA PROCÉDURE WLTP ?

L’abréviation WLTP signifie « Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure » (procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers). 

Elle décrit une nouvelle procédure de test pour une détermination plus réaliste de la consommation de carburant et des émissions de CO2. Elle sera obligatoire pour tous les véhicules à partir de septembre 2018. La procédure WLTP remplacera la procédure NEDC auparavant en vigueur. 
 

Pour de plus amples informations

 

QU’EST-CE QUE LE CYCLE DE CONDUITE WLTP ?

La consommation et les émissions d’un véhicule dépendent, entre autres facteurs, du style de conduite. C’est pourquoi des données de conduite ont été compilées dans le monde entier pour la procédure WLTP. Ces données ont été utilisées pour définir 4 phases représentatives permettant d’observer différentes vitesses moyennes : faible, moyenne, élevée et très élevée. Chacune de ces phases se caractérise par différentes intensités d’accélération, de freinage et d’arrêt permettant d’illustrer des situations correspondant à un style de conduite quotidien. La combinaison de ces phases résulte ensuite en un cycle de conduite communiqué sous forme de valeur combinée dans le détail des données fourni par le constructeur. Les véhicules électriques et hybrides étant principalement utilisés dans les zones urbaines, leur cycle de conduite inclut une cinquième phase : la phase ville. Elle correspond à la moyenne des vitesses des phases « faible » et « moyenne ».

Comment les nouvelles méthodes de la procédure WLTP sont-elles appréhendées chez MINI ?


MINI prépare déjà la transition vers la nouvelle procédure de test et adapte progressivement sa gamme de produits avec de nouveaux modèles, de nouvelles versions de motorisations ou des révisions techniques. Cela garantit que tous les véhicules de la flotte BMW soient conformes à tout moment à leurs cadres juridiques respectifs.

Par principe, les véhicules BMW Group sont conformes aux exigences légales respectives. Les résultats relevés lors des examens nationaux et internationaux officiels le confirment.

QUE SIGNIFIE WLTP POUR MOI ?

L’introduction de la procédure WLTP signifiera que les valeurs de consommation de carburant et de CO2 indiquées seront proches des chiffres en utilisation réelle. Indépendamment de cela, la prise en compte des différents équipements optionnels dans la procédure WLTP permettra d’obtenir des valeurs encore plus réalistes, car basées sur la configuration que vous aurez choisie pour votre véhicule. Cette estimation plus réaliste entraînera cependant des chiffres plus élevés en termes de consommation et d’émissions de CO2 pour les véhicules à moteur thermique et une autonomie électrique moindre pour les véhicules électriques (modèles hybrides rechargeables inclus). Suivant la législation nationale, les taxes CO2 peuvent être plus élevées.

> Pour de plus amples informations 

QU’EST-CE QUE RDE ?

Cette abréviation signifie « Real Driving Emissions » (émissions en conduite réelle). Il s’agit d’une nouvelle procédure ayant pour but de déterminer la quantité de polluants tels que les oxydes d’azote (NOx) et les particules. La particularité réside dans le fait que la mesure est effectuée sur route en conditions de conduite réelles, et non pas en laboratoire. Un dispositif baptisé Portable Emissions Measurement System (PEMS – système de mesure des émissions embarqué) est rattaché pour cela aux sorties d’échappement des véhicules testés.

> Pour de plus amples informations

QU’EST-CE QU’EURO 6 ?

Euro 6 est le nom de la norme actuellement en vigueur pour la réduction des émissions polluantes. Elle définit des valeurs maximales plus basses qu’Euro 5 concernant les particules et les émissions d’oxydes d’azote. À partir de septembre 2018, la norme d’émissions Euro 6c deviendra obligatoire. Comparée à Euro 6b, elle prescrit des limites encore plus basses concernant les particules contenues dans les moteurs essence. Les mêmes limites sont appliquées aux moteurs Diesel à l’intérieur du cycle pour Euro 6b et Euro 6c. Les normes Euro 6d-TEMP à partir de septembre 2019* et Euro 6d à partir de janvier 2021* abaisseront encore légèrement les valeurs limites concernant le nombre de particules et les oxydes d’azote, conformément à la procédure RDE. 

* Applicable aux véhicules neufs. Les nouveaux types de véhicules seront tous sujets aux nouvelles normes d’émissions de gaz d’échappement un an plus tôt. 

QU’EST-CE QUE LA RÉDUCTION CATALYTIQUE SÉLECTIVE (SCR) ?

Pour réduire encore plus les chiffres d'émissions polluantes d’un véhicule donné, une solution aqueuse d’urée nommée AdBlue® est injectée dans le système d’échappement des moteurs Diesel. La réduction catalytique sélective (SCR) avec AdBlue® élimine jusqu’à 90 % des oxydes d’azote. Les éléments restants sont la vapeur d’eau, l’azote et le CO2. Les éléments restants sont la vapeur d’eau, l’azote et le CO2.

QU’EST-CE QUE BLUEPERFORMANCE ?

MINI recourt à la technologie BluePerformance pour réduire encore les émissions d’oxydes d’azote de ses modèles. Cette technologie permet d’optimiser les performances du moteur Diesel en matière d’émissions. En plus du filtre à particules Diesel et du catalyseur-accumulateur de NOx, certains modèles disposent d’un catalyseur SCR (Selective Catalytic Reduction) avec injection d’AdBlue® garantissant une réduction significative des oxydes d’azote contenus dans les gaz d’échappement.

QU’EST-CE QU’UN FILTRE À PARTICULES ?

Le filtre à particules est un système mis en place pour réduire la présence de particules dans les moteurs Diesel et essence.